UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE – AGNES VEILHAN, PHOTOGRAPHE

Les mots ne sauront jamais diffracter la lumière des photographies d’Agnès Veilhan. Rien ne peut arrêter l’éclat de ses images, à l’opposé de l’esthétisme. Aucun prisme ne peut déjouer ce regard, révélé, cette jouissance de l’infini. Pas de cadre. Pas de limite. Des lignes de fuite offrant des perspectives plus que des échappées. Autant graphiques qu’humaines. Sans doute un pléonasme. Une liberté entière et donnée en partage. Cadeau. Le passage à l’acte. La captation de l’instant magique pour le plaisir. Tout simplement. Parfois au prix d’acrobaties tant physiques que philosophiques. Voir plus loin. Plus profond. Toujours. Escalader les zones d’ombres pour faire jaillir la matière. Tordre le cou à l’évidence du beau institué, classifié, jugé, orthodoxifié, pour révéler une richesse. Enfouie le plus souvent. Cette puissance, qui surgit soudain d’un reflet de rouille sur la Manche ou d’une vieille mousse d’écluse sur l’eau qu’elle laisse échapper, enfin !, trouve ses racines dans une générosité qu’exhalent tous ces clichés. Une générosité plus empreinte à la curiosité, à l’ouverture horizontale qu’à une quelconque condescendance à la beauté naturelle des éléments. Des clichés qui dépassent les poncifs d’un art pictural parfois en boucle. Des couleurs qui élargissent le champ des possibles. 
Inéluctablement, ces œuvres vous entraînent dans le tourbillon de la vie.

26 septembre 2007


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.